Conception: Julika Mayer
Collaboration artistique: Christophe Le Blay  et Renaud Herbin
Assistant: Aurélien Georgeault
Interprétation: Julika Mayer, Martine-Joséphine Thomas
Marionnettes / scénographie: Paulo Duarte
Assisté par Faustine Beuve
Univers sonore: Morgan Daguenet
Lumière / Régie: Fabien Bossard, Melissandre Halbert
Costumes: Laure Maheo

création au Triangle – scène conventionnée danse / Rennes / Janvier 2010

Co-production LàOù - marionnette contemporaine / Triangle – scène conventionnée danse (Rennes) / Internationales Figurentheater Festival – Erlangen (Allemagne)
Avec le soutien du Musée de la Danse (Rennes), La Fonderie (Le Mans), le Théâtre de l’Arpenteur (Rennes).

Parce qu’elle cesse d’être un objet inerte pour devenir un autre face à moi, parce qu’elle peut ainsi être ce visage de l’autre ( … ) la marionnette contemporaine porte à la scène, dans le face-à-face de la figure et du manipulateur, ma responsabilité face à l’autre : elle m’oblige, sur le mode d’une fiction apparemment sans conséquence, à prendre la mesure de ce que l’existence de cet autre engage et signifie pour moi.
Didier Plassard, « Marionnette oblige : éthique et esthétique sur la scène contemporaine »

Ritournelle est la nouvelle création portée par Julika Mayer pour la saison 2010.
Le spectacle est créé pour un plateau de 8m sur 8m, une jauge de 200 personnes et une durée d’environ 70 min (voir fiche technique).

Avec cette pièce, Julika Mayer se confronte à la question de la composition, de l’écriture dans la restitution d’un matériau documentaire.
Ainsi Ritournelle prolonge sur le plateau la situation d’«interview», la décale, la déplace et opère par glissements de sens et d’âges.

Deux femmes : une jeune, une vieille.
Une jeune qui met en scène la grande vieillesse encore fictive d’une vieille pas si vieille.
Une jeune plus si jeune qui interroge une vieille pas si vieille : elles se « parlent » avec leurs langages respectifs : les marionnettes et les objets pour l’une, le chant et le théâtre pour l’autre.

La rencontre entre Julika Mayer et  Martine Joséphine Thomas est au cœur de Ritournelle :
L’une anime les marionnettes : tentative vaine mais propre à toute manipulation : « ramener à la vie », se faire face, se dédoubler, se projeter dans l’autre, se projeter dans le temps.
L’autre joue et déjoue la fiction de sa propre vieillesse.
Les deux femmes ont à leur disposition les voix de toutes les autres femmes rencontrées, deux marionnettes, un socle, une table, deux chaises et un jeu de question/réponse.
Ce qu’on voit se créer est un dialogue, un chassé-croisé entre la vie et la mort, entre errance et éternité.


 

Show More

RITOURNELLE (SPECTACLE 60’’)